Allez bonne année et surtout bonne santé !

Elles ont la vie dures les traditions et les croyances populaires, plus dures que les réalités quotidiennes,en tout cas. Bonne année, passe encore, le voeu aussi sympathique qu'inutile n'engage ni l'émetteur ni le récipiendaire, d'ailleurs les cimetières sont remplis de joyeux drilles à qui l'on a souhaité plein de bonnes choses une nuit d'hiver sous le gui, bises et grande tape dans le dos à l'appui. Pour la santé, en revanche, quel optimisme !
Toujours à en croire les dictons, la santé passe par l'assiette, et là, ça se complique un brin. Comprenons nous bien : en sportifs accomplis et consommateurs avertis, je ne vous ferais pas l'affront de remettre en cause votre capacité à équilibrer une ration alimentaire puisque même le sieur Francky (cas désespéré s'il en est) a rangé la
pizza quatre fromages avec supplément saucisse et option crème fraîche* aux rayons des excellents souvenirs. Les glucides, lipides, protides n'ont plus de secret pour vous, pas plus que les bienfaits des minéraux ou des vitamines. Certains ont même découvert les vertus de la phytotérapie, d'ailleurs comme dirait les Colombiens " ça peut pas faire de mal, c'est que des plantes ", bien que dans ce cas précis, il ne s'agisse pas de fumer. N'empêche, au cas ou vous seriez pris d'un doute ou par craintes de carences, les chimistes alimentaires, avec leur sens de la responsabilité collective désintéressée ont entrepris de vous aider.

Avant d'être bien, d'abord ne pas être mal, logique, va pour une cure d'antibiotiques, pour ce faire, nul besoin d'endetter la sécu, direction le rayon volaille et choisir du poulet de batterie, élevé en 21 jours, une sorte de vaccin à plumes, quoi !
Des soucis de croissance ? Optez pour le veau ou le porc aux hormones, assez délicat à dénicher puisque interdit mais avec de la ténacité...
Oubliez les compléments minéraux pharmaceutiques, le poisson riche en mercure fera l'affaire. Si ledit animal ne peut encore indiquer la température, faut pas désespérer ça peut toujours venir. Ensuite ce traitement de (grand) fond risque de se sentir dans quelques années. Amateurs de chimie, de chimio ?, le poulet à la dioxine, encore lui, vous tend les ailes. Pour les polyphosphates, rendez vous au rayon charcuterie. Si votre cholestérol ne goûte pas le beurre, essayez les margarines au suif de mouton, graisses de boeuf ou de poissons, à tenter également les graisses végétales hydrogénées dont l'effet est identique.
Tester sa résistance à la listeria est désormais chose possible grâce à la rillette ou les moules, certains confits de canard peuvent aussi faire l'affaire.
Fan de produit de la mer ? Attention les huitres contiennent plus de points TOTAL que de perles. Toujours au rayon marée, les oeufs au gout de poisson, remarquez l'oeuf au prix du merlu, c'est une affaire !
Sachez slalomer avec brio autour de la vache folle, de la tremblante du mouton ou de la peste porcine et le tour est joué !
Pour les adeptes des jeux de hasard, les fruits, légumes ou céréales génétiquement modifiées peuvent être sacrément attirants.
N'oublions pas d'éplucher les beaux fruits bien rouges, il reste toujours des pesticides ou autres dans la peau, c'est qu'une vingtaine de traitements (pour les pommes), ça laisse forcément des traces.
Le petit dernier, tout récemment mis à la une de l'actualité, c'est les célèbres céréales du petit déjeuner, encore un mythe qui tombe. Voila t-il pas que l'on apprend la présence en pagaille de graisse et sucre (pas difficile, suffit de savoir lire composition et analyse nutritionelle) mais aussi de mycotoxines nettement plus dérangeante et dont l'industriel ne dit mot, ben oui, l'annotation " aux mycotoxines" n'a rien de vendeur, faut se mettre à leur place.
Bon, ben moi je me mets au pinard, ça au moins c'est naturel !
Ha, ils ont passé les cuves au souffre, t'es sûr ? Alors fait pêter un Ricard qu'on trinque à notre santé !

* ndwm: Un truc incroyable cette pizza. 1 des 4 fromages etait carrément un demi reblochon (la couche du fond pour remplacer la tomate) et quelques pommes de terre complètaient le tableau. Si si, c'est possible. Quand on pense qu'un sportif peut commander ca, et même pire, la veille d'un championnat de France des metiers de bouche... Si vous cliquez sur le lien, vous pourrez admirer comment dans l'article de Franck, sa pizza 10000kcal s'est transformée en simple sandwich. Il ne faut jamais avoir une confiance aveugle en nos journalistes, surtout les musiciens cyclistes photographes)